Fiscalité & Finances

Dès lors que vous souhaitez vous installer, vous devrez ouvrir un compte bancaire en dinars convertibles dans
une banque tunisienne de votre choix (le type de devises
du compte pourra être différent en fonction de votre statut).

[ Vos dépôts en espèces devront OBLIGATOIREMENT avoir fait l'objet d'une déclaration à la douane tunisienne lors de votre arrivée sur le territoire ].

Choix de la résidence fiscale : En vertu de la convention fiscale franco-tunisienne, un retraité ou pensionné français résidant en Tunisie peut choisir d'y payer ses impôts (choix de la résidence fiscale à faire).

[ Il s'acquitte sur la totalité de ses retraites et pensions, même pour les sommes perçues en France et non transférées en Tunisie. Ils bénéficient d'un abattement de 80% sur les sommes versées sur leur compte en Tunisie et de 25 % sur le solde resté sur le compte en France ].
[ Attention, si vous percevez des loyers en France, ces revenus seront toujours imposés dans ce pays d’origine ].

Exonération CSG / CRDS
: Les pensions de retraite servies aux résidents fiscaux étrangers sont exonérées de CSG et de CRDS mais supportent une cotisation Sécurité Sociale obligatoire majorée (3,2% sur les pensions Sécu et 4,2% sur les autres pensions, pour couvrir les soins reçus en France lors de leurs éventuels séjours !).

Couverture santé

Soyez bien conscients que la protection sociale est l'une
des composantes les plus importantes de votre expatriation ou de votre présence prolongée sur un territoire étranger.
[ Au-delà d'un certain temps de présence sur le territoire tunisien, vous ne serez plus couverts par la Sécurité Sociale Française (6 mois) ni par l'assurance de votre carte bancaire (au delà de 3 mois) pour les soins dispensés en Tunisie ].
[ Sachez que tout Français résidant à l’étranger titulaire
d’une pension d’un régime de retraite de base peut
bénéficier de l’ouverture de droits aux prestations en nature de l’assurance-maladie en France, et peut donc être remboursé pour des soins reçus en France ].

Retraités, vous pouvez adhérer à la CNAM (convention Franco/Tunisienne).
[ Attention la couverture est de 200 dtn/an ].
[ Possibilité de prise en charge à 100 % (demande
d’APCI à faire) ].
[ Pas de réelle possibilité de Mutuelle complémentaire ].

Quel que soit votre statut (retraité / en activité ou non), si vous souhaitez garder une protection sociale française, c'est la Caisse des Français de l'Etranger (CFE) qui prend le relais,

[
Attention l'adhésion est à faire dans les 3 mois de l'arrivée sur le sol tunisien, sinon possibilité de rétroactivité des cotisations et application d'un délai de carence ].
[ Pour être couvert à 100 %, vous devez compléter par une Mutuelle qui soit conventionnée avec la Sécurité Sociale en France et la CFE en Tunisie (attention aux tarifs, parfois dissuasifs) ].

Administration

Passeport obligatoire, sauf si vous résidez à l’hôtel.

Prolongement de visa touristique au-delà de 3 mois
de présence en Tunisie.

Demande de carte de séjour si vous vous installez définitivement (dossier à constituer en fonction de votre statut) Ce visa est à renouveler tous les ans pendant
5 ans et peut éventuellement être obtenu pour 10 ans
au sixième renouvellement.

[ Le statut de résident présente des avantages certes, mais également des inconvénients « à étudier » ].

Inscription sur le Registre des Français établis hors
de France ( formalité simple et gratuite, non obligatoire, mais exigée pour certaines démarches, comme le renouvellement des pièces d’identité ou les
demandes de détaxes ).

[ Elle est également fortement conseillée aux français
de passage. En effet, elle permet au Consulat de
mieux connaître la communauté française résidant
en Tunisie afin d'en faciliter son administration et
d'en assurer efficacement la protection
].

AIC Tunisie, le partenaire des Européens en Tunisie